knackieSF sur twitter m'a demandé en riant si je me présentais pour le parti lesbien. je me suis étouffée de rire.

J'appartiens aujourd'hui tellement au monde des dominants que je ne pense même plus à ce bout de mon identité. Tellement sure de moi que je suis out comme je suis chatain, un détail, même pas mentionné. J'oublie. Pourtant il y a bien des occasions de se le rappeler. La complexité de ma vie devrait me le rappeler assez souvent. Ca glisse.

Peut-être pas pour tout le monde. Il y a quelque mois je me suis retrouvée à postuler pour un poste dans le privé, un très grand groupe. Ils avaient tous l'air emballés à tous les entretiens. Et puis le silence, inexplicable, et un non tout nu, un peu embarrassé "ça ne tient pas à vos compétences". Ok... à ma personnalité alors? Je n'ai jamais su.

Et puis je récidive. Un autre poste. "L'entretien" se passe au restau avec les autres médecins, c'est très sympa, on parle du boulot évidemment et de tous les collègues-amis qu'on a en commun, mais aussi de jardins partagés, de voiture hybride... et des autres candidatures et le chef demande aux autres si ils sont ok pour voir la derniere candidate prévue et arreter le recrutement? Je vois le directeur dans la foulée, ça n'était pas prévu, mais il parcourt mon cv les yeux brillants en me disant que ce n'est pas lui qui choisit mais que c'est exactement mon profil qu'ils cherchent, et, au fait, est-ce qu'un accord par tel ça suffira si on a pas assez avancé dans le processus de recrutement au moment où je dois poser mon préavis?

Je rentre plutôt confiante. Au niveau pro je suis très largement au dessus des deux autres qui sont vraiment toute jeunes. L'une cherche un CDD -leur a t-elle dit qu'elle partait?-, et c'est toutes les deux des filles. J'ai des soutiens externes, des soutiens internes, et je suis complètement qualifiée pour le poste. Et donc je transfère une candidature officielle pour ceux "du dessus", un autre encore plus gros groupe privé.

Et puis le silence. Je cogite un max. Il suffit de taper mon nom sur internet pour avoir accès aux pans entiers de mon passé de petite gouine militante.

Peut-être que ça ne fait pas assez propre pour le privé. Ils ne me le diront pas de toute manière.