C'est Loupiot, 4ans et demi, qui sort ça de nulle part au cours du repas. J'ai bien vu que depuis quelque jours il me ré-appellait maman, comme quand je suis venue vivre avec lui, avec dans mon gros ventre loupiote en préparation. J'étais repartie à la fin du congé mat, et ça avait été déchirant pour ces deux petits, séparés 9 mois avant de se retrouver enfin. J'étais redevenue Shayalone pour lui.

On se regarde un peu surprise, toutes les deux, nos enfants, hasard de la vie ou pas, ont chacun "un papa une maman".

Il poursuit.

- ben oui, tu es ma maman et Shayalone la maman de loupiote. On pourrait changer et dire qu'on a deux mamans?

Il sait trés bien de quel ventre il est issu, il sait aussi qu'il a un papa pourtant! Est-ce à dire qu'un enfant se fout de la loi et de la biologie? On est toutes les deux mères, on s’occupe toutes les deux d'eux, on les aime. Il ne lui en faut pas plus pour vouloir avoir deux mamans.

Alors il nous appelle toutes les deux mamans, comme loupiote, qui du haut de ses 18 mois se moque encore plus de la filiation et de la procréation. En ce moment, tous les adultes qui s'occupent d'elle sont "papa" ou"maman"... moi je suis un peu à part... elle penche la tête et m'appelle "ma maman". Et ça c'est grave émouvant.

Aujourd'hui le conseil constitutionnel a tranché et la loi sur le mariage pour tous va pouvoir être promulgée. La loi va venir entériner la réalité de tas de gamins qui ne s'y trompent pas: leurs parents sont ceux qui les aiment et s'occupent d'eux. Ce n'est hélas pas le cas de tous les enfants.